La kermesse des écoles de 1991

La kermesse des écoles de 1991

Après FLERS-sur-Noye, en 1990, c’est ESSERTAUX qui, cette année, accueillait la kermesse du regroupement scolaire de FLERS-sur-Noye, Le BOSQUEL et …ESSERTAUX, bien sûr. Mme PRUGNE, l’institutrice de FLERS, MM. DARRET et ETEVE, les instituteurs du BOSQUEL avaient joint leurs efforts à ceux de l’association de parents d’élèves pour faire de cette kermesse une fête la plus complète possible. C’est ainsi que, au milieu des stands classiques de loteries, chamboule-tout ou pêche miraculeuse, une piste d’hippodrome avait été installée. Non pas que ESSERTAUX ait soudainement eu l’ambition de détrôner LONGCHAMP ou AUTEUIL, mais, de façon bien plus “terre à terre”, comme on pourra le lire par ailleurs, pour y voir se disputer des courses de beudets !

Pour avoir de l’ambiance, il y avait de l’ambiance. Et même quelques petits bénéfices, dont profiteront les élèves du regroupement, quand ils iront en classe de neige, ou en voyage de fin d’année…

Ah, le têtu !

C’est plus petit qu’un cheval. Ca a de plus longues oreilles qu’un cheval. Ca ne hennit pas, ça brait ! Ca peut courir, mais seulement quand c’est bien décidé. Et c’est têtu.

Il y en avait une dizaine, dimanche dernier, sur la piste d’ESSERTAUX, à l’occasion de la kermesse du regroupement scolaire. Une dizaine de solides coursiers fin prêts à ruer dès le départ. Non pas pour tenter de gagner la course, mais bien plus pour se débarrasser de ces vilains bipèdes qui tenaient manifestement beaucoup trop à les prendre pour des purs-sangs! Sans selle, sans harnais, sans cravache, il fallait aussi être sans peur pour oser chevaucher pareilles montures, et plus d’un jockey, le nez se plantant dans le gazon, a juré, mais un peu tard, qu’on ne l’y prendrait plus !

N’empêche que c’était rudement amusant , pour ceux qui…regardaient !

Les commentaires sont clos.